Luc a dit

Mes conseils pour bien porter sa chemise

Il y a ceux pour qui c’est une habitude, ceux qui la mettent par plaisir, ceux qui la mettent pour travailler… et puis il y a ceux pour qui c’est un évènement. Porter une chemise peut être tout à fait anodin. Mais cela peut aussi modifier en profondeur la manière dont quelqu’un va nous percevoir ! Je vous propose de faire un petit tour dans le monde des chemises, leurs types, leurs formes et surtout, leur intérêt.

La chemise à travers les âges

Vous avez sans doute déjà assisté à une pièce de théâtre shakespearien, vu un film dont l’action se déroule au Moyen-Âge et vu les personnages porter une chemise d’époque, entendu parler de chemises déchirées au cours des grandes batailles du 19ème siècle. J’ai appris récemment que même avant le Moyen-Âge, c’est-à-dire dans l’Antiquité, la chemise existait bel et bien ! Toutefois, c’est au Moyen-Âge qu’on la vit apparaître sous de nombreuses formes.

Elle n’avait au départ pas de col ni de manchettes. Elle était simplement munie d’une couture que l’on pouvait resserrer. Contrairement à la chemise moderne, on l’enfilait comme on enfile un tee-shirt. À partir d’une certaine période du Moyen-Âge, on commença à porter une chemise ailleurs que dans la chambre à coucher (car oui, c’était l’usage !). Par extension de ce nouvel emploi, on inventa le col et les manchettes. Ceux-ci participaient d’un style, mais ils permettaient aussi de couvrir des zones du corps qui en avaient besoin.

Les années puis les siècles passèrent, et ce n’est qu’au lendemain de la Seconde Guerre mondiale que se démocratisa la chemise telle que nous la connaissons aujourd’hui. Ensuite, les manches courtes devinrent la tendance. Et enfin, dans les années 60, l’apparition de la chemise portée sans veste par-dessus donna elle-même naissance à la chemise munie de poches sur le devant.

chemise-vieille-porter-une-chemise

La chemise vous choisit autant que vous la choisissez

Lorsque vous choisirez de porter une chemise, demandez-vous tout d’abord quel usage vous en ferez ! En aurez-vous besoin dans un cadre professionnel ? Comptez-vous juste vous la péter dans la rue en présence de tous ces regards féminins ? Aimez-vous vous sentir beaux au quotidien ? Et si oui, préférez-vous avoir un air classe et sérieux, façon costume, ou un air décontracté ?

Les styles

Je vais balayer d’emblée une chose : les chemises flashy, affectionnées par les apprentis-séducteurs, avec des manches dotées de couleurs virant sur le fluo. Quand je parle de style, je ne parle pas de ça. Car ça n’a rien à voir avec le style, point barre.

Pour bien choisir votre style, vous devrez prendre en compte un certain nombre de paramètres :

  • Les épaules : à la base de tous les styles, il y a les épaules. Si les coutures se trouvent au niveau des os qui font angle entre vos épaules et votre bras, et si le tissu ne flotte pas trop sous vos aisselles, la chemise devrait à priori être à votre taille et vous permettre d’arborer un bon style.
  • Le col : sa forme va littéralement créer votre style pour porter une chemise. Un col ample et très voyant peut être bien, mais il n’ira pas à tout le monde ni avec toutes les pièces vestimentaires. Il s’associe bien aux chapeaux, par exemple. Un col plus fin peut quant à lui avoir pour avantage d’être plus passe-partout.
  • Les manches : ces dernières sont également primordiales. Porter une chemise avec des manches trop longues, qui vous couvrent les mains, donnera l’impression que vous avez des bras anormalement longs ! Mais cela peut être un style, pourquoi pas ?
  • Une fois la chemise de vos rêves trouvée, essayez plusieurs tailles ! Cela vous permettra de voir laquelle convient le mieux à votre morphologie. Faites un tour par ici pour plus d’informations.

bien-porter-une-chemise

La coupe

Si vous êtes mince, choisissez de porter une chemise à coupe fitée, c’est-à-dire près du corps. Si vous avez de la carrure, prenez-la cintrée ! Si vos pectoraux et vos épaules sont très proéminents, essayez plutôt une coupe droite légèrement fitée. Enfin, si vous avez du ventre, une coupe droite sera de rigueur. C’est aussi simple que ça !

Next Post

Previous Post

Theme by Anders Norén

© Copyright Luc-a-dit.fr - RSS