Luc a dit

Les informations à connaître avant de souscrire à un PEL en 2018

Le plan d’épargne logement, plus connu sous l’abréviation de PEL, est un livret d’épargne bloqué créé en 1965. Il a été conçu par l’État pour inciter les contribuables à épargner en vue de concrétiser un projet immobilier. Le fonctionnement de ce compte est assez simple. Cependant, avant de souscrire à un PEL, comme moi, il est primordial de bien connaître les modifications apportées par le gouvernement en 2018 pour éviter les mauvaises surprises.

Les modalités d’ouverture d’un PEL en 2018

Bien que l’État ait effectué des changements sur le plan d’épargne logement en 2018, les conditions d’ouverture d’un compte restent les mêmes. De ce fait, les particuliers qui désirent avoir un PEL doivent, en premier lieu, signer un contrat écrit avec la banque de leur choix. En second lieu, ils sont tenus de faire un dépôt initial d’une valeur de 225 €. Pour finir, il faut que les contribuables alimentent régulièrement leur compte. À noter que la somme à verser dépend totalement du mode de versement sélectionné par l’épargnant lors de la signature du contrat. Elle est de 45 € pour un placement mensuel, 135 € par trimestre et 270 € par semestre. Toutefois, le titulaire du PEL peut faire un dépôt exceptionnel.

Pour information, le plan d’épargne logement est accessible à toute personne (majeure ou mineure, étrangère ou française). Les particuliers ne peuvent avoir qu’un seul et unique PEL (sauf cas exceptionnel). Si un épargnant possède déjà un CEL (compte épargne logement), il ne peut ouvrir un compte que dans l’établissement bancaire où se trouve son CEL.

Les avantages offerts par le PEL à partir de 2018

Malgré les modifications réalisées par le gouvernement, le plan d’épargne logement offre de nombreux privilèges pour les titulaires. Pour commencer, il permet d’avoir, après 4 ans d’épargne, un prêt immobilier pour acheter, construire ou rénover un bien immobilier. Le montant de l’emprunt varie en fonction des intérêts acquis par le propriétaire du compte durant la phase d’épargne. Cependant, la somme maximale que peuvent avoir les contribuables est de 92 000 €. Ensuite, le PEL donne aux particuliers la chance d’avoir un prêt pour souscrire à des parts d’une société civile de placement immobilier (SCPI). Pour finir, ce livret aide les épargnants à faire fructifier leurs économies. En effet, il accorde un taux d’intérêt de 1 %.

Quelques informations à retenir sur le PEL en 2018

Le plan d’épargne logement est un compte bloqué avec un plafond de 61 200 € (hors intérêts capitalisés). De ce fait, tout retrait avant terme provoque la perte des privilèges accordés par ce livret. Le PEL est également cumulable avec d’autres produits comme le CEL, le livret A ou encore l’assurance-vie. Par ailleurs, un contribuable peut avoir deux PEL à condition que le second soit obtenu grâce à une succession.

Outre les informations énoncées précédemment, il est à noter que les PEL ouverts à partir de 2018 seront soumis à la flat-tax dès la première année. De plus, les titulaires des comptes ne peuvent plus avoir de prime d’État.

Next Post

Previous Post

Theme by Anders Norén

© Copyright Luc-a-dit.fr - RSS