Le tennis est un sport noble agréable à pratiquer aussi bien en compétition qu’en loisir. Cependant, c’est également l’une des activités sportives les plus difficiles qui requiert une grande force mentale et physique. Sans entrainements rigoureux et réguliers en la matière, il est totalement impossible de voir son niveau de jeu évoluer. Pour aider à cette fin, des stages de spécialisés existent pour permettre aux joueurs amateurs ou professionnels de garder un contact fort avec la raquette.

Quelles sont les différentes difficultés du tennis ?

Comme mentionné plus haut, le sport à la balle jaune est un exercice qui présente de nombreuses difficultés qui peuvent être surpassées  grâce à un stage de tennis. Dans un premier temps, il se pratique en général en solitaire (sport individuel). Ainsi, les joueurs(es) se retrouvent, la plupart du temps, seul(e)s livré(e)s à eux-mêmes sur le terrain, sans même pouvoir compter sur les conseils ou les encouragements de leurs entraineurs tout au long de la partie. Au niveau professionnel notamment, le coaching pendant un match est, en théorie, proscrit chez les hommes alors que chez les femmes, il n’est qu’autorisé à la fin d’une manche ou en cas d’arrêts prolongés du match. Une situation qui constitue un réel défi mental pour les athlètes et impose un haut degré de concentration et de vigilance dans cette bataille de tous les instants. Seul responsable de l’issue de son match, le joueur de tennis doit en outre essuyer toute la déception et la frustration induites par les nombreux coups manqués qui caractérisent ce sport tout en restant positif.

Hormis cette absence de soutien moral, la limite de temps n’existe pas ! Jusqu’à ce que ce soit nécessaire, le match se poursuit, pouvant s’étendre sur plusieurs heures. C’est par exemple le cas du match record qui opposait Nicolas Mahut et John Isner qui dura 11 h et 5 minutes. Un temps pendant lequel le mental, l’intelligence et le physique des tennismen et des tenniswomen sont mis à rude épreuve, rendant ce sport particulièrement difficile.

En plus de cette nécessité de savoir gérer son temps, le tennis impose de réelles capacités d’adaptation. En effet, à titre d’illustration, un match peut se jouer sur trois types de terrains différents : dur, terre battue et gazon. Chacun de ces types présentant un défi différent. Avec des surfaces plus glissantes, plus rapides ou plus propices à des mauvais bons de balle. Sur chacune des frappes, pour exécuter un volley percutant ou réussir un smash de qualité, le joueur doit être physiquement préparé et impliqué et avoir une bonne technique de jeu. Sur le site Sportweek, découvrez une sélection d’exercices physiques pour entretenir votre forme.

Comment bien se préparer ?

Quoique rigoureux et difficile, aussi bien d’un point de vue mental que physique, le tennis est un sport exceptionnel, utile pour former les jeunes et les moins jeunes. Il permet de leur transmettre des valeurs et des aptitudes sur plusieurs aspects fondamentaux : caractère, contrôle de soi, esprit sportif, discipline, autonomie, etc. Pour s’illustrer dans cette discipline et réussir à tirer son épingle du jeu, rien de mieux qu’un entrainement constant et bien dosé pour préciser son agilité. Ainsi, afin de permettre aux tennismen et tenniswomen, débutants ou aguerris, de bénéficier d’un encadrement professionnel de qualité, il leur est recommandé de réaliser des stages de tennis. Car en réalité, cette discipline est l’un des sports les plus complets. Il exige un travail des jambes, des fesses, des abdos et des bras et sollicite tous les muscles du corps. D’où la nécessité de se faire accompagner par un personnel expérimenté, dans des conditions adaptées. Le prochain match le plus long du monde  sera peut-être le vôtre. Tachez d’être prêt !