Luc a dit

Mes secrets pour organiser une pendaison de crémaillère démentielle

Il paraît que la tradition de la pendaison de crémaillère nous vient du Moyen-Âge. J’aurais dû m’en douter. Tout ce qui porte un nom un tant soit peu bizarre dans notre culture vient toujours du Moyen-Âge !

Mais trêve de plaisanterie : Jack et Rose, de très bons amis à moi, se sont installés dans leur nouvelle demeure il y a quelques jours, un superbe loft en plein cœur de la ville. Comme c’était une première pour eux, ils m’ont demandé de les aider à préparer les fameuses festivités. Je me suis donc dit que j’allais partager avec vous mon expérience et mes trouvailles pour une pendaison digne des plus grandes fêtes.

Le choix dans la date

Je suis de ceux qui pensent qu’une pendaison de crémaillère s’organise dans les trois mois qui suivent l’emménagement. Je sais bien que les Anglo-saxons appellent ça « housewarming party », soit une fête pour chauffer la maison ! Moi je considère que la pendaison se fait une fois que la maison est déjà bien chaude. En trois mois, on a le temps de déballer les affaires, de ranger, de décorer, d’organiser…

Mais d’autres préfèrent lancer la pendaison dans les jours qui suivent l’installation ! Pourquoi pas ? Repeindre les murs et déballer les valises au milieu des crevettes cocktail et des verres de mousseux peut avoir quelque chose de grisant !

L’invitation pour les nuls

Pour commencer, invitez beaucoup de monde. Une pendaison de crémaillère n’en est pas vraiment une si vous finissez cinq péquenauds, assis à vous regarder en chien de faïence autour d’une table basse, à siroter du Minute Maid et à croquer des cacahuètes Carrefour. Commencez par vos amis, puis invitez les amis de vos amis, et même, pourquoi pas, vos collègues de boulot ! Mais surtout, surtout, quoi qu’il arrive, invitez les meilleurs. Ceux qui mettront l’ambiance. Ceux qui sont une fête à eux tous seuls.

French actor Gerard Depardieu holds up a sample of his sparkling rose wine during a wine presentation in a Berlin wine shop November 30, 2010. Depardieu presented his "Taille Princesse" Brut, by Bouvet-Laduray, which the actor helped elaborate. AFP PHOTO / JOHN MACDOUGALL (Photo credit should read JOHN MACDOUGALL/AFP/Getty Images)

N’oubliez pas de vous y prendre à l’avance : envoyer les lettres et les e-mails un mois avant le grand soir, c’est loin d’être trop tôt ! Ça permettra à tout le monde de prévoir son emploi du temps en conséquence et surtout, ceux qui ne pourront pas venir ne pourront pas non plus dire à la dernière minute « désolé j’avais quelque chose de prévu ce soir » !

Enfin, incluez un itinéraire dans votre invitation. Attention, je ne dis pas que les invités s’en serviront à coup sûr, mais c’est psychologique : un plan attire l’attention sur le fait qu’on a pris du temps pour organiser la pendaison de crémaillère, et c’est aussi une manière de donner immédiatement une information de distance, et donc de faisabilité, à quelqu’un qui se découragerait peut-être à la seule idée de devoir chercher sur Google Maps un moyen de se rendre au rendez-vous.

Un buffet pour les rassembler tous…

Et dans les offrandes, les lier. Car oui, préparer un petit sac-surprise à donner à chaque invité peut être un bon moyen de mettre tout le monde dans les meilleures dispositions possible pour passer une excellente soirée. Je ne suis pas le roi de l’organisation et pourtant, je peux vous dire que c’est facile !

Quant au buffet, donnez-vous-en à cœur joie. Si vous avez choisi un thème sous le signe duquel organiser votre pendaison de crémaillère, la nourriture peut être une bien belle (et bonne) manière d’évoquer ce thème. Jack et Rose tenaient absolument à imposer le thème Roméo et Juliette, allez savoir pourquoi… je leur ai donc conseillé de dégainer tout l’attirail italien. Nous avons eu droit à des plateaux entiers remplis de Porschetta, de jambon de Parme, de Spianata Calabrese, de fromages et de vins italiens des plus fins et délicats ! Un régal dont mes papilles se souviendront jusqu’à la prochaine pendaison !

Mais vous pouvez, bien entendu, servir ce que bon vous semble : l’avantage d’un buffet étant que, du fait des très nombreux invités lors de votre pendaison de crémaillère, un repas classique semble compromis. Vous n’aurez pas à vous mettre en cuisine et à préparer une table géante, chose au demeurant très difficile (croyez-en mon expérience…). Il vous suffira de préparer plein de choses qui se mangent avec les mains. Si vous avez vraiment la flemme, vous pouvez même faire appel à un traiteur. Si ça vous dit, par ici !

metaphore-pendaison-cremaillere

S’éclater comme jamais

Retirez tous les objets fragiles ou encombrants. Préparez un vrai dancefloor quoi ! Et de la musique qui plaira. Il est facile d’en trouver ! L’important est que l’ambiance donne aux invités l’envie de rester, et qu’ils ne regrettent pas d’être venus à votre pendaison de crémaillère bien entendu !

Et enfin, n’hésitez pas à remercier tout le monde d’être venu. Pas le soir même, pas pendant que la fête bat son plein, au moment où tout le monde s’en fiche. Attendez plutôt quelques jours et envoyez un e-mail. Surtout à ceux qui vous auront fait un cadeau !

Next Post

Previous Post

Theme by Anders Norén

© Copyright Luc-a-dit.fr - RSS